27.06.2018

27.06.2018 Le plénum du parlement de Bucarest doit débattre et voter aujourd’hui d’une motion de censure initiée par le PNL.

Motion - Le plénum du parlement de Bucarest doit débattre et voter aujourd'hui d'une motion de censure initiée par le PNL. « La destitution du gouvernement Dragnea - Dancila, une urgence nationale », c'est le titre de la motion dont les initiateurs sont soutenus par les élus de l'Union sauvez la Roumanie et du Parti du mouvement populaire. Ils critiquent tous l'exécutif PSD - ALDE et lui reprochent entre autres les modifications au code de procédure pénale, la limitation des attributions du chef de l'Etat, mais aussi les évolutions économiques négatives. L'opposition de droite affirme que l'inflation a franchi le seuil des 5,4% soit le niveau le plus élevé des 5 dernières années et affirment que la politique fiscale a été détruite à cause des nombreuses modifications du Code Fiscal. Pour passer, la motion de censure doit obtenir les voix d'au moins 233 sénateurs et députés, plusieurs dizaines de plus que le nombre dont disposent ensemble  le PNL, l'USR et le PMP. Les élus de la majorité, soit du PSD et de l'ALDE ont annoncé qu'ils assureraient le quorum, mais qu'ils ne participeraient pas au vote. L'union démocrate magyare de Roumanie a annoncé aujourd'hui qu'elle participerait aux débats, mais non pas au vote.     


Défense - Les membres du Conseil suprême de défense de la Roumanie, soit le chef de l'Etat, le premier ministre et les directeurs des principales institutions en charge de la sécurité nationale ont approuvé aujourd'hui à Bucarest le nombre et le type de forces armées qui peuvent participer à des opérations extérieures en 2019. Selon un communique de l'administration présidentielle, par rapport à 2018, les effectifs à être déployées à l'extérieur du pays ont augmenté de 305 militaires. Au total 2098 militaires et civils participeront à des missions à l'étranger alors que le Ministère de l'Intérieur participera à des missions internationales avec 932 militaires et policiers. Le premier sujet à l'ordre du jour de la réunion du Conseil suprême de défense de la Roumanie, réunion présidée par le chef de l'Etat a été l'analyse des objectifs de la Roumanie au Sommet de l'OTAN à Bruxelles les 11 et 12 juillet. Selon le communiqué, pour la Roumanie, ce sommet est très important puisqu'il peut contribuer au développement des projets de consolidation du flanc oriental de l'OTAN et de projection de la stabilité dans le voisinage oriental du pays, notamment dans la région de la Mer Noire. 


Exercice - La base aérienne de Campia Turzii, la plus importante facilité militaire de l'OTAN en Transylvanie dans le centre de la Roumanie accueille l'exercice multinational  L'Aigle Dace 2018, auquel participent 200 militaires Roumains et 300 américains. L'exercice qui se déroulera jusqu'à la mi-août, implique six avions Mig 21 lancer et quatre hélicoptères Puma de Roumanie ainsi que 12 aéronefs F 15 appartenant à la Garde nationale aérienne de l'Etat du Massachusetts. L'exercice vise à développer la coopération entre militaires roumains et américains.   


Emplois - Selon Eurostat, en 2015, les petites entreprises fournissaient des emplois pour environ la moitié des salariés de l'UE. Le taux les plus bas en était enregistré en Grande Bretagne, en Allemagne, au Luxembourg et en Roumanie, alors que le taux les plus élevé était à retrouver en Italie et en Espagne. Sur l'ensemble de 23,5 millions d'entreprises non financières existant en 2015 au niveau de l'UE, 98,7% étaient de petites entreprises, comptant 49 employés au maximum. En même temps, les grandes compagnies, ayant plus de 250 employés comptaient pour 0,2% du total seulement. Pourtant elles accueillaient 33% des salariés et généraient 44% du total de la valeur ajoutée. Pour ce qui est de la Roumanie, en 2015, 44% des employés travaillaient pour de petites entreprises, 21% - pour de sociétés moyennes, et 35 - pour les grandes compagnies. 


Nucléaire - 200 scientifiques d'une vingtaine de pays, spécialisés dans le développement des réactions nucléaires produites par des faisceaux de photons laser et ondes gamma, se réunissent cette semaine à Brasov dans le centre de la Roumanie pour parler de la manière de résoudre à l'avenir des problèmes qui semblent impossibles à présent. Ils cherchent de répondre à des questions liés à l'origine de la vie sur la Terre, à la structure et à la composition de l'Univers, mais aussi au traitement de maladies qui sont à présent incurables. Les solutions peuvent apparaitre grâce aux chercheurs, et la Roumanie par le laser le plus puissant au monde qui deviendra fonctionnel au début de l'année prochaine à Magurele, près de Bucarest, détient un potentiel considérable dans ce domaine, affirment les spécialistes. C'est la deuxième conférence d'une série démarrée il y a deux ans en Californie, aux Etats-Unis et la deuxième édition aura lieu en 2020 au Japon. 


Météo - La majorité des départements de la moitié est de la Roumanie, fait l'objet ce soir de deux codes, orange et jaune, aux pluies torrentielles. Des quantités d'eau de 40 à 50 litres par mètre carré seront fréquentes et elles iront localement jusqu'à 70 litres par mètre carré. Des phénomènes orageux sont également attendus sur l'est et le sud-est du pays. Les températures sont inhabituellement basses pour cette période de l'année et vont de 16 à 26 degrés. Plus de 3200 secouristes et 1400 moyens techniques ont été mobilisés pour intervenir dans les départements placés sous alerte météorologique. 21 degrés sous un ciel couvert en ce moment à Bucarest. 


www.rri.ro
Publicat: 2018-06-27 13:41:00
Vizualizari: 0
TiparesteTipareste