Grand Prix Nova, 6e édition

grand prix nova, 6e édition L'unique festival de productions sonores, cherche à récompenser l'innovation dans le paysage audio.

Organisée du 4 au 9 juin sous les auspices de Radio Roumanie, la 6e édition du Festival International de Théâtre radiophonique Grand Prix Nova, l'unique festival de productions sonores, cherche à récompenser l'innovation dans le paysage audio. C'est ce qu'a tenu à préciser le PDG de la Radiodiffusion roumaine, M. Georgica Severin, lors d'une conférence de presse organisée en ouverture du festival.


Georgica Severin : « Nous assistons à un moment tout à fait spécial pour Radio Roumanie puisque cette sixième édition a lieu dans le contexte du 90e anniversaire de la Radio publique. Nous sommes aussi bien la voix du passé que celle du présent. Le Festival Grand Prix Nova se veut la manifestation la plus récente de notre intérêt envers l'actualité, l'innovation et la créativité sonore. » 


57 productions radiophoniques de 23 pays sont en lice pour le grand prix. Attila Vizauer, rédacteur en chef de la Rédaction de Théâtre radiophonique, sur les pays participants: « Nous avons des productions de Malaisie, d'Australie, de Géorgie, d'Iran, pas mal d'Europe, des Etats-Unis, du Canada inscrites dans les trois sections du festival: Radio drame qui s'ouvre aux productions d'une durée de 60 minutes tout au plus, Short Forms pour les spectacles de dix minutes au maximum et la catégorie des productions en binaural qui permet de percevoir les sons à 360 degrés ».


Les productions radiophoniques en lice pour le grand prix se retrouvent sur la plate-forme en ligne www.eteatru.ro. Un jury formé de 5 personnalités internationales, présidé par Soila Valkama - réalisatrice, dramaturge et comédienne finlandaise - désignera les gagnants de cette édition. Pour la première fois dans l'histoire du festival, la Roumanie participe avec plusieurs productions indépendantes dont « Plato Time » de Maria Balabas, musicologue et journaliste. Inscrite dans la catégorie « Short forms », la création repose sur la République de Platon, comme l'affirme l'auteure même. 



Maria Balabas: « Cela reflète ma façon à moi de me rapporter aux idées de Platon sur le rôle de l'acteur, sur la façon dont le comédien peut influencer le public, sur la relation qu'il construit avec le spectateur. Il y a énormément d'idées à découvrir dans l'œuvre de Platon et, chose intéressante, grâce à la technologie moderne, ces idées peuvent se voir transposer en sonorités des plus inédites. »


Placée sous le haut patronage de Sa Majesté Margarita, dépositaire de la Couronne de Roumanie, cette édition du Festival Grand Prix Nova accueille également une série de rencontres avec les professionnels de la radio et les ateliers Radio Drama de l'Union européenne de radio-télévision. (Trad. Ioana Stancescu)


www.rri.ro
Publicat: 2018-06-06 12:59:00
Vizualizari: 0
TiparesteTipareste